AccueilS'enregistrerFAQConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Don d'ovule mais génes de la mère infertile...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Don d'ovule mais génes de la mère infertile...   Ven 07 Nov 2008, 14:33



Nouvel espoir
AFP - Une nouvelle technique de traitement de l’infertilité pourrait aider des femmes recourant aux dons d’ovules à avoir un bébé qui hérite de leurs gènes plutôt que de ceux de la donneuse.
Un groupe de spécialistes français, espagnol et italiens rapportent dans le journal Human Reproduction qu’ils ont développé une nouvelle méthode de fusion permettant le transfert du noyau de l’ovocyte d’une femme infertile dans l’œuf énuclée d’une donneuse.

La méthode associée à la fécondation in vitro permettrait à la femme infertile de transmettre l’essentiel de son patrimoine génétique (contenu dans le noyau), comme son partenaire avec son sperme. Elle pourrait bénéficier aux femmes porteuses de maladies «mitochondriales», maladies héréditaires rares provenant des défauts génétiques de l’ADN du cytoplasme situé dans le corps de la cellule, a indiqué le Dr Jan Tesarik, responsable de l’étude.
«Un groupe plus nombreux de femmes, représentant environ 10% des cas d’infertilité féminine, pourrait aussi bénéficier de cette reconstruction d’ovocyte. Leur infertilité, des échecs répétés de l’implantation de l’embryon, paraît liée au cytoplasme et non au sperme» ajoute-t-il.
Aucune fécondation d’ovocytes reconstruits n’a été tentée en raison d’interdiction de fabriquer des embryons pour la recherche et de réglementations strictes, notent les chercheurs.
Publié le 5 mai 2000 dans 'PetitMonde'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Don d'ovule mais génes de la mère infertile...   Ven 07 Nov 2008, 14:35

Un ovule artificiel
Il serait possible de créer un ovule qui cache un autre génome que le sien en remplaçant son noyau par celui d'une autre cellule.
États-Unis
04/07/2001 - Des chercheurs auraient créé des « ovules artificiels » qui ont des chromosomes qui ne sont pas les leurs, afin que les femmes infertiles accouchent de leur « propre » enfant.

Pour créer leur « ovule artificiel », les chercheurs ont reproduit leur maturation en laboratoire. Ce processus, nommé méiose, est composé de nombreuses étapes. (Images : Kenneth G. Wilson, University of Miami). - Impossible d'afficher l'image

La technique, développée par Takumi Takeuchi et ses collègues de la Cornell University, consiste à remplacer le noyau d'un ovule sain avec celui d'une cellule de la mère infertile. De cette façon, le bébé naît avec les chromosomes de ses deux parents, et non pas avec ceux de son père et ceux de la femme qui a donné son œuf. La nouvelle technique est prometteuse mais il y encore beaucoup de travail à faire, ont rappelé les chercheurs à la conférence de l'European Society for Human Reproduction and Embryology.
De fait, reproduire des ovules en laboratoire est difficile, notamment parce qu'elles sont les seules cellules – avec les spermatozoïdes – à n'avoir qu'une copie de chromosomes. Les cellules sexuelles, en effet, se débarrassent de la moitié de leurs gènes au cours de leur maturation, ou méiose, et comblent ce « trou » lors de la fécondation. Pour reproduire ce processus, les biologistes ont envoyé un courant électrique à leurs ovules pour que leurs chromosomes se séparent en deux parties égales. Puis ils ont enlevé un des paquets.
Une injection de spermatozoïdes a terminé le travail. Placé dans un utérus, l'ovule ainsi fécondé devrait théoriquement se diviser jusqu'à donner naissance à un bébé. Mais il devait manquer quelques ingrédients : sur les 150 cellules dont les chercheurs ont remplacé le noyau, à peine quelques-unes ont survécu. Et après une ou deux divisions cellulaires, ces rares rescapées sont toutes mortes elles aussi. Mais personne n'a dit qu'imiter dame nature serait facile.
Publié par 'Cybersciences'
Revenir en haut Aller en bas
 
Don d'ovule mais génes de la mère infertile...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre New-York et Savannah, le choix ne se pose même pas mais il semble que ma mère voit les choses différement...
» Il sait marcher mais ne veut pas....
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» des pâtes, des pâtes, oui mais...
» « Le succès n’est pas un but, mais un moyen de viser plus haut. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La SCIENCE-
Sauter vers: