AccueilS'enregistrerFAQConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Naturophatie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Naturophatie   Mar 11 Nov 2008, 13:16

Ginseng
(famille des araliacées)



Nom(s) commun(s) : ginseng
Nom botanique : Panax ginseng CA Meyer et Panax quinquefolium
Nom(s) anglais : ginseng
Partie(s) utilisée(s) : la racine
Habitat et origine : Le Panax ginseng est originaire du nord-est de la Chine, de l'est de la Russie et de la Corée du Nord. Le Panax quinquefolium est originaire d'Amérique du Nord.
Avis et désengagement de responsabilité
Indications


Efficacité probable pour : Renforcer le système immunitaire. Réduire les risques de rhume et de grippe. Améliorer les capacités mentales (pensée abstraite, calcul mental). Améliorer le sentiment de bien-être physique général.
Efficacité possible pour : Améliorer la résistance au stress. Réduire les risques de certains cancers, dont celui de l'estomac. Réduire les problèmes d'éjaculation précoce (en application topique).
Usages n'ayant pas fait l'objet de recherches scientifiques : Soulagement des tissus irrités ou enflammés ; diurétique ; antidépresseur. Améliorer l'humeur chez les femmes ménopausées. Soigner la perte d'appétit, les vomissements, les colites, l'insomnie, les rhumatismes, la perte de mémoire, les étourdissements, les maux de tête, les convulsions, les problèmes de la grossesse et de l'accouchement. Ralentir le processus de vieilissement. Voir aussi les utilisations en médecine chinoise (Historique).
Inefficacité possible ou probable pour : Améliorer la performance athlétique de jeunes gens en bonne santé. Réduire les symptômes de la ménopause.

Posologie

Par voie interne :
  • La Commission E recommande 1 à 2 grammes de racine par jour, ou l'équivalent sous forme de comprimés, c.a.d. 200 mg d'extrait standardisé contenant 4 à 7 % de ginsenosides.
  • La tradition chinoise propose plutôt 2 à 9 grammes par jour.
  • Pour utiliser la racine, on peut la broyer et mélanger la quantité requise à une petite quantité de jus ou de yogourt. On peut également en faire une décoction.
    Par voie externe :

  • En crème ou gel pour application topique, suivre les recommandations du fabricant.

  • Historique

    Le ginseng est une plante vivace dont la racine pivot prend la forme d'un corps humain. Bien qu'elle puisse encore se trouver à l'état sauvage, la plante est maintenant largement cultivée. Elle prend quatre à cinq ans avant d'arriver à maturité et, de ce fait, coûte très cher, les plus beaux spécimens se transigeant à plusieurs milliers de dollars. On récolte la racine en automne puis elle est lavée et séchée.
    Dans la médecine traditionnelle chinoise, le ginseng est utilisé pour augmenter l'énergie dans l'ensemble de l'organisme et pour soigner l'anémie, le diabète, la gastrite, la neurasthénie, l'impotence, la fièvre, la « gueule de bois » et pour améliorer la fertilité masculine. (Les Chinois considèrent que le ginseng américain est moins "chaud" que le Panax ginseng.)
    En Russie et en Europe de l'Est, il est largement utilisé pour aider le corps à s'adapter aux situations de stress élevé, bien que les recherches en ce sens n'aient été faites que sur des animaux. Dans la tradition russe, on recommande de ne pas consommer de ginseng avant l'âge de 40 ans.

    Recherches cliniques

    - Une recherche en double aveugle avec placebo auprès de 223 personnes suggère que le ginseng peut renforcer le système immunitaire. Après avoir en consommé 1 gramme par jour pendant quatre semaines, les participants ont connu trois fois moins de rhume et de grippe que les participants ayant pris un placebo (15 versus 42 cas) ; la même recherche a observé un taux plus élevé d'anticorps chez ceux traités avec ginseng.(1)
    - Plusieurs recherches ont évalué l'effet du ginseng sur des animaux dans des conditions de stress extrême et suggèrent que le ginseng accroît l'endurance physique et entraîne des changement physiologiques qui peuvent permettre à l'organisme de s'adapter aux conditions difficiles.(2)
    - Une recherche en double aveugle auprès de 36 personnes souffrant de diabètes de type 2 à qui ont avait prescrit 1 ou 2 grammes de Panax ginseng par jour a démontré une amélioration du contrôle du sucre dans le sang ; les auteurs attribuent ce résultat à l'augmentation spontanée d'activité physique dans ce groupe.(3)
    - Sur une période de deux mois, 112 personnes d'âge moyen, en bonne santé, ont pris du ginseng ou un placebo; les résultats ont démontré une plus grande facilité à la pensée abstraite et au calcul mental.(4)
    - Une étude en double aveugle auprès de 625 individus suggère que le Panax ginseng améliore le sens de bien-être général.(5)
    - Lors d'un test clinique contrôlé, des hommes connaissant des problèmes d'éjaculation précoce ont appliqué une crème contenant 8 éléments, dont le Panax ginseng, sur le gland une heure avant un rapport sexuel ; comparés à ceux qui avaient utilisé un placebo, les sujets ont noté une amélioration notable de la durée avant éjaculation.(6)

    Contre-indications


  • Enfants : Le ginseng ne doit pas être administré aux enfants. Il existe certains rapports d'intoxication menant à la mort chez des nouveaux-nés.
  • Grossesse : Aucune connue ; utiliser avec modération.
  • Lactation : Le ginseng étant potentiellement dangereux pour les nouveaux-nés, il faut éviter d'en consommer pendant la période d'allaitement.

  • Effets secondaires


  • Chez certaines personnes allergiques, le ginseng peut causer une grande variété de maux comme l'insomnie, la tachycardie (accélération du rythme cardiaque), des saignements vaginaux ou l'arrêt des menstruations, des maux de tête, etc.
  • Pris en trop grande quantiété ou sur de trop longues périodes, il peut entraîner des diarrhées ou des éruptions cutanées.

  • Précautions


  • Certains auteurs affirment qu'il ne faut pas prendre de ginseng pour des périodes dépassant trois mois à la fois.
  • Attention: il faut s'assurer de bien avoir du véritable ginseng, dont il n'existe que deux variétés : Panax ginseng CA Meyer et Panax quinquefolium.
  • L'Eleutherococcus senticosus, connu sous le nom populaire de « ginseng de Sibérie » possède certaines propriétés similaires à celles du ginseng mais il s'agit d'une autre espèce (voir l'article Ginseng et cie). Sur le marché, on voit aussi du « ginseng du Brésil » (suma) et du « ginseng péruvien » (maca).
  • Vendu sous sa forme entière, le ginseng est appelé « blanc » (séché seulement) ou « rouge » (cuit à la vapeur et séché à chaud). Les praticiens de la médecine traditionnelle chinoise leur reconnaissent des propriétés légèrement différentes.
  • Comme le ginseng coûte très cher, certains suppléments dits de ginseng sont parfois frelatés avec d'autres plantes ou même de la caféine. Dans le cas des produits composés, ils ne contiennent parfois qu'une dose infime de ginseng (voir Posologie).
  • Diabète : Surveiller étroitement les niveaux de sucre dans le sang.

  • Interactions avec des plantes ou compléments

    Plantes à effet anticoagulant : En théorie, peut accroître les risques de saignements.
    Caféine : À long terme, peut provoquer de l'hypertension.

    Interactions avec des médicaments

    Médicaments anticoagulants : En théorie, peut accroître les risques de saignements.
    Insuline : En principe, un ajustement dans le dosage peut être nécessaire à cause de l'effet hypoglycémiant du ginseng.
    Médicaments antipsychotiques : Le ginseng exerce lui aussi un effet sur les neurotransmetteurs.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Naturophatie   Mar 11 Nov 2008, 13:17

    Sauge
    famille des labiées



    Nom(s) commun(s) : grande sauge, herbe sacrée, sauge écarlate, sauge éclatante, thé de France ou de Provence ou de Grèce
    Nom botanique : Salvia officinalis
    Nom(s) anglais : garden sage
    Partie(s) utilisée(s) : les feuilles et les fleurs que l'on cueille juste avant l'épanouissement.
    Habitat et origine : originaire des régions méditerranéennes, elle affectionne les sites ensoleillés.
    Avis et désengagement de responsabilité




    Indications
    Principaux usages reconnus ou validés par des recherches :
    Gargarisme (Commission E), maux de gorge (Commission E), aphtes de la bouche (Commission E), gingivite (Commission E), antisudoral (Commission E), troubles digestifs (Commission E).
    Usages empiriques :
    Troubles du système circulatoire, angine, piqûres d'insectes, maladies de la moelle épinière, maladies des glandes, manque d'appétit, dépression et épuisement nerveux, faiblesse générale, anxiété et confusion liées au vieillissement, faiblesse pulmonaire, règles douloureuses, troubles génitaux chez la femme, grossesse et postpartum, ménopause.


    Posologie
    Par voie interne :
    Le dosage quotidien recommandé par la Commission E est de : - 4 à 6 g de feuilles séchées ; - 0,1 à 0,3 g d'huile essentielle ; - 2,5 à 7,5 g de teinture ; - 1,5 à 3 g d'extrait liquide.
    Par voie externe :
  • Pour les gargarismes et les rinces, la Commission E recommande : - 2,5 g de feuilles séchées ou 2 à 3 gouttes d'huile essentielle dans 100 ml d'eau ; - ou 5 g de teinture à l'alcool dans 250 ml d'eau. En compresse, appliquer de la teinture non diluée sur la zone affectée.
  • En bain de bouche, combiner la sauge avec de la teinture de romarin ou de rudbeckie pour augmenter l'action antibactérienne.1
  • Pour les états de confusion, utiliser seule ou en combinaison avec du romarin.1

  • Propriétés
    Astringent, antiseptique, antispasmodique, aromatique, carminatif, oestrogénique, réduit la transpiration, restaure le système nerveux, tonique.
    Usages traditionnels et autres

  • Le mot "sauge" vient du latin "salvare" qui signifie "guérir". C'est dire que les Romains connaissaient déjà les vertus thérapeutiques de cette plante aromatique. Ils vouaient d'ailleurs une véritable vénération dont la cueillette faisait l'objet d'un rituel sacré.
  • La sauge était cependant déjà vénérée à l'époque des Égyptiens qui l'utilisaient pour rendre la fertilité aux femmes stériles. Chez les Grecs, Discoride la recommandait contre les hémorragies, les coupures, les fièvres, les calculs urinaires et la régularisation des règles.
  • Au XIIe siècle, Sainte-Hildegarde considérait la sauge comme une véritable panacée.
  • Durant la grande peste de 1630, des voleurs dépouillaient les cadavres sans crainte d'être infesté après s'être frottés le corps avec un vinaigre antiseptique composé de sauge, de thym, de lavande et de romarin. Ce vinaigre qu'on baptisa "vinaigre des 4 voleurs" est d'ailleurs passé à l'histoire et se vend encore dans les magasins de produits naturels.

  • Recherches cliniques
  • Plusieurs études ont démontré que la sauge diminue la transpiration dans les 2 heures qui suivent son ingestion.2
  • Une étude allemande a démontré que la sauge réduit le taux de glucose sanguin chez les diabétiques surtout lorsque l'infusion est bue à jeun. 2
  • Récemment, des études ont démontré des effets thérapeutique de la sauge sur le diabète et la maladie d'Alzheimer.
  • Des études ont démontré que l'huile essentielle de sauge stimule l'utérus ce qui expliquerait son usage traditionnel pour régulariser les règles. 2
  • Des chercheurs britanniques ont montré que la sauge peut aider à prévenir et à traiter la maladie d'Alzheimer.3

  • Contre-indications L'huile essentielle pure et la teinture de sauge à base d'alcool ne devraient pas être utilisées par voie interne durant la grossesse. (Commission E)
  • La plante est contre-indiquée en cas d'insuffisance rénale ou d'instabilité neuro-végétative. 4.

  • Effets secondaires
    Sur une longue période, l'ingestion d'huile essentielle de sauge et d'extrait à l'alcool peuvent entraîner des convulsions épileptiques. (Commission E)
    Précautions

  • La sauge diminue la production de lait.
  • À éviter en cas d'allergie à l'acide acétylsalicylique.5
  • Déconseillée pour les enfants.5

  • Interactions avec des médicaments
    Aucune connue (Commission E)
    Principaux constituants
    Huile essentielle, diterpènes amers, flavonoïdes, tanins

    Source : www.reseauproteus.net
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Naturophatie   Mar 11 Nov 2008, 13:17

    Une grande recherche confirme l'effet du Vitex agnus-castus contre le SPM
    15 janvier 2001 - Une étude allemande effectuée auprès de 1634 femmes souffrant du syndrome prémenstruel (SPM) vient de confirmer de manière spectaculaire l'effet du Vitex agnus-castus. Après trois cycles menstruels, 93 % des participantes à l'étude ont rapporté une diminution (pour 51 % d'entre elles) ou une cessation complète des symptômes (pour 42 %). Seulement 6 % des participantes n'ont rapporté aucun changement alors que 1 % ont noté une augmentation de leurs symptômes.
    Les participantes à cette étude ouverte (les femmes savaient ce qu'elles prenaient) devaient prendre deux fois par jour une capsule de Femicur, une extrait sec de Vitex agnus-castus (concentré 6,7 ou 12,5:1), équivalent à 20 mg du fruit sec. À la fin de la recherche, 81 % des femmes ont affirmé que leur état s'était "très" ou "beaucoup" amélioré.
    Aucun effet secondaire important n'a été rapporté et 94 % des femmes ont mentionné avoir bien ou très bien toléré la préparation. Les chercheurs ont signalé un possible effet imprévu car 19 des 23 femmes qui devinrent enceintes pendant l'étude appartenaient à un groupe de 126 femmes (8 % des participantes) qui n'avaient encore jamais réussi à devenir enceintes. Les chercheurs remarquent donc qu'il est possible que le Vitex agnus-castus rétablisse parfois la fertilité comme le veut la littérature traditionnelle.
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: Naturophatie   Mar 11 Nov 2008, 13:18

    Nouveau traitement naturel contre l'infertilité


    25 novembre 2003 - Un nouveau traitement naturel contre l'infertilité féminine augmenterait les chances pour une femme de tomber enceinte, sans nécessairement accroître du même coup son risque de naissances multiples.
    Le principal ingrédient du FertilityBlend est une herbe déjà utilisée pour stimuler la fertilité, le gattilier (Vitex agnus castus). Il contient également de l'acide folique, du thé vert, les vitamines E, B6 et B12, du zinc, du sélénium, de magnésium, du fer et de l'acide aminé L-arginine. Ces substances ont toutes des effets individuels bénéfiques à la fertilité et à la conception.
    Lors de l'assemblée annuelle de l'American Public Health Association, des chercheurs financés par le manufacturier du FertilityBlend ont révélé avoir demandé à 15 femmes de prendre le produit pendant cinq mois, pendant que 15 autres formaient un groupe témoin. Toutes les participantes essayaient sans succès de tomber enceintes depuis au moins six mois.
    À la fin de l'étude, toutes les femmes prenant le FertilityBlend présentaient des signes de fertilité accrue (comme un taux de progestérone plus élevé), et cinq d'entre elles étaient maintenant enceintes. Aucun changement n'a été détecté dans le groupe témoin. Et contrairement aux médicaments anti-infertilité classiques, le FertilityBlend n'a pas semblé augmenter les risques de naissances multiples.
    Une nouvelle étude mesurant l'impact du FertilityBlend sur la fertilité masculine est actuellement en cours. Pour l'instant, le produit n'est disponible qu'en Europe.
    Scource: Proteus (portail santé) http://www.reseauproteus.net/signaler/2003112500.htm
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Naturophatie   Aujourd'hui à 21:00

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Naturophatie
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
     :: La SCIENCE-
    Sauter vers: