AccueilS'enregistrerFAQConnexionGalerie

Partagez | 
 

 Les causes de la stérilité masculine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les causes de la stérilité masculine   Lun 17 Nov 2008, 14:24

Les causes de la stérilité masculine


Quand un couple a du mal à avoir des enfants, une fois sur 2 l'homme est responsable de façon complète ou partielle. Les causes de l'infertilité sont nombreuses. Au cours de la consultation, le médecin étudiera les différentes hypothèses les unes après les autres afin d'en connaître l'origine.
La ménopause marque pour les femmes la fin de la période de fécondité. Pour l'homme, il n'y a pas d'arrêt brutal. Si les facultés de procréation ralentissent vers la cinquantaine, il existe quelques cas exceptionnels de paternité tardive chez de vaillants octogénaires.

Connaître l'histoire du patient

Les causes de l'infertilité varient beaucoup d'un individu à l'autre. Avant de commencer l'examen clinique proprement dit, le médecin interroge son patient afin de mieux le connaître. Comment s'est passé sa puberté (oreillons, gland décalotté…), quels sont ses antécédents médicaux (rougeole, opérations chirurgicales), quel est son environnement professionnel (exposition à des irradiations, à des toxiques, à la chaleur) ? Quel est son mode de vie (consommation d'alcool, de tabac, surcharge pondérale…) ? L'échange va également permettre de déterminer si les causes psychologiques, qui provoquent des troubles de l'érection ou de l'éjaculation, peuvent être écartées. L'aspect physique du patient peut fournir des indices sur d'éventuelles causes hormonales : une faible pilosité, l'accumulation de graisse dans les cuisses peuvent être le signe d'une insuffisance de testostérone. Le médecin va enfin palper les testicules pour connaître leur consistance, leur volume et leur sensibilité.

Les causes "mécaniques"

On rencontre parmi les causes les plus fréquentes d'infertilité un défaut de la spermatogenèse, ainsi que les obstructions ou malformations des voies spermatiques (qu'elles soient congénitales ou provoquées par des traumatismes). Les torsions testiculaires, les hématomes intratesticulaires, les blessures à l'artère spermatique peuvent provoquer une anomalie du transport des spermatozoïdes. Dans le cas de l'éjaculation rétrograde, qui se définit par l'absence d'éjaculation par l'extrémité de la verge, les opérations de la prostate ou du col de la vessie peuvent être en cause. "Ces interventions concernent souvent des hommes plus âgés", précise le Dr Sylvain Mimoun, "Le sperme est alors mêlé à l'urine. Il est possible de le récupérer et de le préparer en vue d'une insémination artificielle".

L'examen de la qualité du sperme

Le spermogramme permet d'étudier la consistance du sperme en procédant à la numération des spermatozoïdes et en observant leur mobilité, leur durée de vie, et leur morphologie. Les résultats peuvent mettre en évidence :


  • Une azoospermie : absence complète de spermatozoïdes dans l'éjaculat ;
  • Une oligospermie : nombre de spermatozoïdes inférieur à 30 millions/ml ;
  • Une asthénospermie : la mobilité des spermatozoïdes est insuffisante ;
  • Une tératospermie : le nombre de spermatozoïdes anormaux est trop important.
Lorsque ces trois dernières causes se cumulent, on parle d'oligo-asthéno-tératospermie. Le pouvoir fécondant devient alors très faible, bien qu'on ne puisse exclure la survenue inopinée de grossesses accidentelles. La qualité du sperme peut en effet considérablement évoluer de façon inopinée chez certains individus.

Par ailleurs 25 % des insuffisances spermatiques demeurent inexpliquées. "La baisse de la fertilité sur les 20 dernières années est incontestable. Pourtant avec un nombre de spermatozoïdes en diminution, une mobilité réduite, on ne peut pas parler d'infertilité. Le profil de la population générale est en train d'évoluer" fait remarquer le Dr Sylvain Mimoun.Mathieu Ozanam.


Dernière édition par Petite_Fleur le Lun 17 Nov 2008, 14:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les causes de la stérilité masculine   Lun 17 Nov 2008, 14:25

De beaux spermatozoïdes pour de beaux bébés !


En effet, ces chercheurs ont étudié 765 couples stériles (chez qui l'origine du problème semblait masculine) et 695 couples fertiles. Les scientifiques ont alors prélevé des échantillons de sperme et analysé le nombre, la mobilité et la forme des spermatozoïdes. Et ils sont arrivés à des observations éloignées des standards communément admis. Ils ont notamment remarqué que le meilleur facteur prédictif de la fertilité était non pas le nombre ou la mobilité, mais la morphologie des spermatozoïdes !
Plus ils avaient des caractéristiques normales (une tête bien ovale et une queue souple), meilleures étaient les chances de fertilité. Les auteurs ont d'ailleurs établi de nouveaux critères d'évaluation basés sur leurs observations :


Infertilité :

  • Moins de 13,5 millions de spermatozoïdes par ml ;
  • Moins de 32 % d'entre eux mobiles ;
  • Moins de 9 % biens formés.


Fertilité :

  • Plus de 48 millions de spermatozoïdes par ml ;
  • Plus de 63 % d'entre eux mobiles ;
  • Plus de 12 % biens formés.


Une large zone "grise"

Globalement, les nouvelles limites abaissent la limite d'infertilité et augmentent la limite de fertilité, créant ainsi une large zone "grise". Les chances d'enfanter des hommes dont le spermogramme se situe entre les deux groupes de valeurs restent "incertaines".

Zone d'incertitude :

  • Concentration comprise entre 13,5 et 48 millions de spermatozoïdes par ml ;
  • Mobilité comprise entre 32 et 63 % ;
  • Avec entre 9 et 12 % de spermatozoïdes bien formés.


Mais comme le soulignent les auteurs de l'étude, ces critères ne sont pas des règles absolues : certains hommes classés comme infertiles n'auront pas de problèmes pour concevoir, alors que d'autres, avec un spermogramme impeccable, auront du mal à avoir des enfants.
"Tous les traitements contre l'infertilité dépendent de ce que l'on qualifie de normal et d'anormal" déclare le Pr. Guzick "Jusqu'à maintenant, nous utilisions uniquement les valeurs standards sans les tester rigoureusement. Nous espérons que les spécialistes vont désormais utiliser nos valeurs révisées dans leur prise en charge des couples infertiles et adapterons les traitements au cas particulier de chaque patient".



Alain Sousa et David Bême, www.doctissimo.fr

1 - New England Journal of Medicine, novembre 2001 ; vol. 345 : p. 1388-1393
2 - communiqué de presse de University of Rochester Medical Center
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les causes de la stérilité masculine   Lun 17 Nov 2008, 14:26

Chez l'homme: l'âge est associé à une baisse de la fertilité mais à un degré bien moindre que chez la femme. L'obésité, le tabac et l'alcool sont également des facteurs délétères. Certaines conditions de l'environnement (chaleur, solvants, pesticides...) peuvent entraîner une diminution de la fécondité.



2.2. Causes masculines

Ces causes masculines ne s'accompagnent pas de trouble sexuel, et la fertilité n'a aucun rapport avec la virilité.

Oligospermie: ou nombre insuffisant de spermatozoïdes. Normalement, il y a au moins 20 millions de spermatozoïdes par ml de sperme. On considère généralement qu'un nombre inférieur à 10 millions/ml peut être responsable d'une infertilité.
Azoospermie: dans ce cas là il n'y a aucun spermatozoïde dans le sperme. Il peut s'agir d'une absence de production par les testicules (azoospermie sécrétoire ou non obstructive) ou d'une obturation des canaux permettant l'extériorisation des spermatozoïdes (épididymes, canaux déférents ou canaux éjaculateurs) malgré une production normale de spermatozoïdes par les testicules (azoospermie excrétoire ou obstructive). Dans ce dernier cas, il peut s'agir soit d'une anomalie congénitale (souvent génétique associée à la présence de la mutation de la mucoviscidose) soit d'une séquelle d'infection (acquise).
Asthénospermie: ou défaut de mobilité des spermatozoïdes. Il y a normalement au moins 40% de spermatozoïdes mobiles dans le sperme. En dessous de ce seuil, on parle d'asthénospermie. Il peut également y avoir des anomalies des mouvements des spermatozoïdes (vitesse, trajectoire) et dans ce cas on parle de dyskinésie flagellaire. Quand aucun spermatozoïde n'est mobile il s'agit d'une akinétospermie. Ces anomalies peuvent être dues à des anomalies de structure des spermatozoïdes (défaut de production) ou à des infections.
Nécrospermie: la nécrospermie est caractérisée par un pourcentage élevé de spermatozoïdes morts (>50%). Elle est souvent due à des infections.
Tératospermie: il s'agit ici de la présence d'un taux anormalement élevé de spermatozoïdes anormaux. Selon les classifications employées, le pourcentage minimal de spermatozoïdes normaux dans un sperme normal varie entre 15 et 50%. Ces anomalies peuvent intéresser toutes les parties du spermatozoïde (tête, flagelle) et sont généralement dues à un dysfonctionnement de la spermiogenèse.
Anticorps anti-spermatozoïdes: dans certains cas (traumatismes) les hommes peuvent s'immuniser contre leurs propres spermatozoïdes, ce qui va entraîner une diminution de leur mobilité et de leurs capacités fécondantes.
Les troubles de l'éjaculation: dans certains cas, le sperme peut être éjaculé non pas vers l'extérieur mais vers la vessie, c'est l'éjaculation rétrograde. Ces troubles sont liés à des maladies neurologiques, souvent dues à des complications du diabète.
3. Explorations des infertilités

Le choix des explorations est dicté par le contexte et l'examen clinique. Cette liste n'est pas celle des examens obligatoires et elle n'est pas non plus exhaustive, certains examens supplémentaires (biologiques, radiologiques ou explorations chirurgicales) pouvant être prescrits en fonction de chaque cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les causes de la stérilité masculine   Aujourd'hui à 01:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Les causes de la stérilité masculine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le blog de mon histoire de stérilité
» Danse du poteau en Inde ... version masculine
» Une petite touche masculine...
» Stérilité secondaire
» L'epilation Masculine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La SCIENCE-
Sauter vers: